Droit de la jeunesse

Vous êtes confrontés à une situation où votre enfant doit être retiré de son milieu de vie naturel et être placé, à court ou à long terme, dans une famille d'accueil ou un centre d'hébergement. Il peut s'agir aussi d'un cas isolé où le Directeur de la protection de la jeunesse vous demande de rendre des comptes, de faire certains suivis (en toxicologie ou en psychologie par exemple) afin que la situation familiale se stabilise.

Nous savons que cela représente des bouleversements immenses dans la vie familiale et nous comprenons votre tristesse, votre impuissance et votre sentiment d'incompréhension dans cette situation. Nous sommes en mesure de vous épauler et de vous diriger en cette période difficile.

Vous avez des droits, vos enfants ont des droits et tous peuvent être entendus devant les tribunaux si une telle situation se produit. Cependant, il est primordial d'être bien préparé et de connaître les limites dans lesquelles vos droits peuvent être exercés.

Droit de la jeunesse

C'est pourquoi nous vous recommandons fortement de consulter notre équipe. Nous avons développé une expertise en représentation devant les tribunaux et nous défendons tant les intérêts du père, de la mère, des deux parents ensemble ou des enfants mis en cause. Les sujets les plus souvent abordés sont les suivants :

  • Abus physiques
  • Abus sexuels
  • Abandon d'enfant(s)
  • Indifférence, dénigrement ou rejet d'enfant(s)
  • Mauvais traitements psychologiques
  • Troubles de comportement d'un ou des enfants
  • Toxicomanie d'un ou des parents
  • Exposition à la violence conjugale
  • Négligence au niveau des besoins fondamentaux
  • Absence de logement adéquat
  • Peu ou pas d'alimentation adéquate
  • Soins médicaux requis par l'état de santé (physique ou psychologique) non administrés

Saviez-vous que

Toutes les personnes vivants et habitant au Québec bénéficient de droits garantis par la Charte des droits et libertés de la personne. Ainsi, une protection juridique est accordée à tous les enfants de moins de 18 ans. La Loi sur la protection de la jeunesse est la plus citée et la plus utilisée pour encadrer les droits et libertés de ces derniers.

Les parents sont d'office tuteurs et responsables du bien-être de leurs enfants. Malheureusement, il arrive certaines situations où l'État doit intervenir afin de protéger et d'aider les enfants et adolescents dont la situation (y compris leur santé) est compromise. C'est alors que le Directeur de la protection de la jeunesse entre en jeu.

Haut de page